Le Fonds national de soutien à la production audiovisuelle – Film Fund Luxembourg a dévoilé sa nouvelle vitrine sur la toile. Ce site est proposé en version responsive et donc accessible partout quelque soit le support (ordinateur, tablette, smartphone) utilisé.

La refonte du portail a été conçue en partenariat avec l’agence en communication Interact pour informer les professionnels du secteur de la production audiovisuelle à Luxembourg et à l’étranger et promouvoir les films pour lesquels le Fonds a apporté sa contribution.

On y découvre de nombreuses informations sur les longs-métrages de fiction et d’animation soutenus par le Fonds. Le nouveau site met notamment en avant les films récents, les sorties en salles et les films en préparation et sera prochainement complété par des informations sur les courts-métrages, les documentaires, les séries et les projets transmédia ayant également bénéficié d’une aide du Fonds.

Découvrez-le sur

www.filmfund.lu

SOURCE: COMMUNIQUE DE PRESSE SAMSA

Jani Thiltges, Claude Waringo et Bernard Michaux sont heureux d’annoncer la fusion de leurs sociétés de production: Samsa Film et Lucil Film.

Les trois producteurs se réjouissent à l’idée de pouvoir joindre leurs forces au sein d’une seule société de production et distribution indépendante – SAMSA FILM. Cette fusion entérine et renforce sa position au premier plan sur le marché luxembourgeois et européen.

Cette décision est une conséquence logique de l’expansion de ces deux sociétés en ouvrant de nouvelles perspectives en termes de production et de distribution.

Fondée en 1986 par Jani Thiltges et Claude Waringo (e.a.), Samsa Film est de par sa taille et de par le nombre de ses productions, le premier producteur indépendant luxembourgeois.

A travers des prises de participations dans “In Good Company” (Berlin), Bac Film (Paris), Liason Cinématographique (Paris), Artemis Productions (Bruxelles) et Fado Filmes (Lisbonne), Samsa Film est présent sur le marché européen.

Créée par Bernard Michaux, Lucil Film est une société indépendante qui produit des courts et longs métrages depuis 2006.

Une très grande majorité de réalisateurs luxembourgeois font confiance à cette nouvelle alliance, que ce soit pour des projets en cours de réalisation ou en développement (Jeff Desom, Thierry Faber, Max Jacoby, Félix Koch, Eric Lamhène, Geneviève Mersch, Jacques Molitor, Fred Zeimet,).

Son catalogue inclut les plus grands succès du box office national des dernières années « Doudege Wénkel » de Christophe Wagner et « Schatzritter » de Laura Schroeder, ainsi qu’une soixantaine de coproductions internationales de réalisateurs comme Eric Rochant, les frères Dardenne, Sam Gabarski, Joaquim Lafosse, Frédéric Fonteyne, Safy Nebbou, Jeanne Labrune, Benoît Jacquot et beaucoup d’autres.

Au niveau européen, cette fusion est en ligne avec la stratégie d’internationalisation de Samsa Film, qui veut renforcer et élargir sa présence sur le marché européen et exploiter ses films au niveau international sur tous les canaux disponibles.

Claude Waringo: “Le renforcement et le rajeunissement de la direction de Samsa Film permettront à notre société de se projeter à long terme. D’autres acquisitions ou collaborations vont continuer à assurer une stratégie résolument tournée vers le futur.”

Jani Thiltges : ” Avec la venue de Bernard Michaux, nous allons développer notre présence dans la production de films de genre intelligents, et développer la présence et le marketing de nos films sur toutes les nouvelles plateformes de distribution.”

Bernard Michaux: “En fusionnant avec Samsa Film, j’ai franchi un pas décisif qui me permet de travailler au sein d’une société d’une grande renommée et je suis honoré d’avoir la chance de pouvoir participer à la conduite d’une entreprise aussi dynamique.”

Cette fusion est la première dans le secteur cinématographique luxembourgeois et entre en vigueur aujourd’hui.

Après s’être doté d’un nouveau conseil d’administration, l’organisme de soutien à la production audiovisuelle change les membres chargés de l’attribution des aides.

La refonte du fonctionnement du Film Fund Luxembourg se poursuit. Après l’entrée en vigueur d’un nouveau mode de versement des aides au secteur audiovisuel et après avoir changé son conseil d’administration, l’organisme poursuit sa mue. Avec la nomination de nouveaux membres pour le comité de sélection. Un organe en charge de déterminer l’attribution des aides d’État aux différentes productions.

Ce dernier sera désormais présidé par Alex Reuter, professeur à la retraite. Il sera composé de Rachel Schmid, scénariste et consultante indépendante, Boyd van Hoeij, critique de cinéma, Guy Daleiden, directeur du Film Fund et Karin Schockweiler, également du Film Fund, selon le communiqué publié mercredi par le Fonds national.

Pour rappel, le nouveau conseil d’administration est composé de Michèle Bram, conseiller de direction première classe représentant le Service des médias et des communications qui occupe le poste de présidente. Les autres membres sont Betty Sandt, conseiller de direction représentant le ministère des Finances et Robert Garcia, directeur du CarréRotondes représentant le ministère de la Culture.

 

Le « Kollektiv 13 », groupement d’auteurs-réalisateurs, a remporté l’appel à idées lancé par le Lëtzebuerger Film Fong (Film Fund Luxembourg)  et RTL et signera, à partir du 1er février 2015, une série mensuelle de documentaires sur la société luxembourgeoise.

 

L’appel pour des concepts et formats de télévision lancé en mars 2014 par le Film Fong et RTL a connu un grand écho auprès du secteur de la production audiovisuelle au Luxembourg. Non moins de 45 projets ont été soumis jusqu’en mai dernier.

Le jury, composé de représentants de RTL et du Film Fong, a pu constater la grande qualité des projets soumis, ainsi que le spectre très large, allant du format court s’adressant à une cible spécifique à la série de long-métrages, dans les domaines aussi bien de la fiction que du documentaire.

Après délibération, le jury a finalement retenu le projet d’une série de documentaires portant le titre « routwäissgro », une série de 24 épisodes de 26 minutes créée par un collectif de 13 réalisateurs luxembourgeois indépendants. Regroupé sous le nom de « Kollektiv 13 » le groupe s'est associé à Calach Films pour produire un nouveau concept original de documentaires, destiné à dresser un portrait cinglant et réaliste de la société luxembourgeoise.

Chaque épisode est proposé par un réalisateur différent. Celui-ci suit une personne au sein d’une communauté, qui à travers sa réalité quotidienne, ses rêves et ses conflits personnels, permet au spectateur de plonger dans un univers nouveau. Sans commentaires ni jugements, la série s'inspire du film documentaire d'observation, et donne à chaque réalisateur l'occasion de proposer son propre regard sur une situation donnée.

Entre les déboires d'un toxicomane et les aventures d'une famille luxembourgeoise en vacances, les épisodes peuvent adopter tour à tour un ton plus sérieux ou plus léger. Tous relèvent du destin singulier, mais sont en même temps incorporés dans un tissu socio-culturel plus large, qui est au final celui du Luxembourg. De la complémentarité des différents épisodes se dégagera pour le spectateur une image tout en nuances de notre pays et de ses habitants.

 

FaLang translation system by Faboba